Apprendre à lire » Apprendre à lire » Difficultés pour apprendre

Le handicap à l’école

handicap à l'écoleLa scolarisation individuelle

Un enfant présentant un handicap peut être scolarisé avec les autres élèves, s’il n’a pas besoin d’une prise en charge par une institution spécialisée. Il bénéficie alors d’un projet personnalisé de scolarisation (PPS).

S’il présente un handicap impliquant des conditions d’accueil particulières, son PPS devra préciser les aménagements nécessaires. Dans certains cas, l’enfant peut être accompagné par un auxiliaire de vie scolaire. Le PPS est établi par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) avec l’aide des équipes pédagogiques. L’inspecteur d’académie nomme un enseignant référent assurant le suivi de son application.

Les classes d’intégration scolaire

Si la scolarisation individuelle n’est pas adaptée, l’enfant peut être accueilli dans une classe d’intégration scolaire (CLIS).

Les CLIS répondent à quatre situations de handicap :

  • déficience visuelle
  • déficience auditive
  • déficience motrice
  • troubles des fonctions cognitives

Ces classes sont situées dans des écoles de quartier et sont limitées à douze élèves. Selon leurs capacités, tous les élèves des CLIS participent régulièrement aux activités des autres classes. Pour qu’un enfant soit accueilli dans une CLIS , la première étape consiste à faire reconnaître et évaluer sa situation de handicap par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Cet organisme existe dans chaque département pour aider les familles (demandes de projet personnalisé de scolarisation, allocations, etc.). Elle regroupe les compétences liées à la prise en charge des personnes handicapées. La commission des droits et de l’autonomie de la MDPH décide de l’orientation en CLIS et de l’école qu’intégrera l’enfant au regard de son dossier.

En savoir plus

Téléchargez  la revue Elèves handicapés : de l’intégration à la scolarisation, Théma Express n° 29, janvier 2008 (format pdf).

” La loi handicap du 11 février 2005 fonde à nouveau le principe de droit commun pour l’inscription de tous les élèves dans un établissement scolaire, quelle que soit la nature de leur handicap. L’enjeu pour l’école est donc d’inscrire dans les faits la scolarité de droit et de définir avec tous les partenaires les adaptations et les compensations nécessaires, en fonction des besoins particuliers de chaque élève, dans le respect des valeurs de solidarité nationale.”

Article et publication tiré du site Bien (!) lire.

Tags: , , ,

Comments are closed.