Apprendre à lire » L'apprentissage à l'école

Lecture et neurosciences

le processus cognitif d'apprentissage de la lectureDes périodes plus favorables que d’autres pour apprendre à lire

On peut apprendre à lire tout au long de la vie.

Néanmoins, les neurosciences démontrent que certaines périodes sont plus favorables que d’autres à certains apprentissages.

Il faudrait donc adapter l’enseignement de la lecture aux périodes les plus propices !

 

Apprendre à lire, ce n’est pas automatique

Le processus cognitif de l’apprentissage de la lecture, c’est-à-dire le travail du cerveau pour apprendre à lire, diffère de celui pour acquérir le langage. En effet, le premier ne se déclenche pas automatiquement chez l’enfant, contrairement au second.

Pour apprendre à lire, la pratique de l’écrit s’avère bénéfique. On sait que l’écriture met en place les circuits neuronaux nécessaires à l’apprentissage de la lecture. C’est comme si le cerveau développait de nouvelles fonctionnalités !

 

L’enfant identifie les mots avec l’hémisphère gauche du cerveau

On a observé que la capacité d’identification des mots écrits faisait appel à une partie du cerveau bien spécifique, localisée dans l’hémisphère gauche.

Mais la recherche a révélé que les parties du cerveau sollicitées pour l’apprentissage de la lecture changent progressivement selon l’âge et l’expérience de l’élève.

Tags: , , , , ,

Comments are closed.